portrait200

Benoit LICHTLEN

Au alentour de mes 2O  ans je massais mes proches : mollets tendus, pieds fatigués, dos noueux…et  j’aimais ça ! C’est durant cette période qu’un jour on m’a lancé «T’as des doigts en or, tu ferais mieux de dépanner l’homme au lieu de dépanner la machine. » (Ayant un job de mécano…) Ma scolarité a été entravé par une dyslexie détectée tardivement, ce qui ne m’a pas permis d’aller au bout de mes rêves ; être vétérinaire…..

Il me faut attendre la trentaine pour me diriger vers le monde du ‘bien être’. Sur mon chemin je croise la Sophrologie Caycédienne. Je suis la formation des 12 degrés pour me rendre compte  finalement que cet outil ne me correspond pas. Trop « théorique ». Il faut que je fasse quelque chose de mes 10 doigts. Je me lance dans le massage intuitif. Technique qui me permets d’affiner le touché, d’améliorer mes ressentis.

En continuant de chercher l’outil me correspondant, je m’inscris dans une école de massage Californien, Suédois et de différentes techniques de relaxation, dont la « relaxation coréenne » qui m’interpelle et que j’utilise encore occasionnellement pour les personnes ayant beaucoup de mal au « lâcher prise ». Par le biais d’une amie ostéopathe je découvre le massage Ayurvédique et sa philosophie de vie. Parti en Inde pour une recherche spirituelle, à la fin de mon séjour je vis l’expérience d’un massage ayurvédique. Ce fut la révélation. Je venais de trouver ce qui aujourd’hui est ma passion. De retour en France je m’inscris à Tapovan Normandie pour suivre l’enseignement à fin d’acquérir, dans le respect de la tradition Indienne, les principes et le fonctionnement de l’Ayuvéda.